Comment les Dryococelus australis ont survécu à une quasi extinction



Dryococelus australis est un insecte plutôt gros, quasiment éradiqué par des rats introduits par un navire en 1920 sur la petite île de Lord Howe. En 1960, l’espèce de l’île était donnée disparue. Par chance, la même année, deux alpinistes qui ont escaladé le Ball’s Pyramid, une montagne non loin de l’île, ont annoncé qu’ils étaient tombé sur ces mêmes insectes qu’on croyait disparus.



C’est seulement en 2001 que des scientifiques ont voulu escalader le Ball’s Pyramid, de nuit, pour rencontrer ces insectes et essayer d’en ramener pour sauver l’espèce qui était en voie de disparition. Le gouvernement australien leur a permis de ramener seulement 4 insectes (sur les 24 insectes présents sur l’île). 2 sont morts et les deux survivants (nommés Adam et Eve) ont été confié à Patrick Honan, au zoo de Melbourne.

En 2008, 11376 oeufs étaient en incubation au zoo et 700 insectes étaient arrivés à leur taille adulte.

Éclosion de Dryococelus australis

Lire l’histoire complète en anglais

Comment les Dryococelus australis ont survécu à une quasi extinction a été publié le : vendredi 2 mars 2012 par Flepi

4 commentaires sur “Comment les Dryococelus australis ont survécu à une quasi extinction”

  1. oui c’est bien de sauver une espece, surtout que des insectes ne doivent pas couter bien cher a sauver.
    Bel exemple de gigantisme animal
    et bel exemple des desastres ecologique que peuvent provoquer l’introduction d’especes etrangeres dans un ecosysteme, comme nous aurons bientot a faire les frais ici avec la coccinelle chinoise, le frelon asiatique ou la merule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *