Images insolites : Maman, comment ça marche un dslam ?

Pour tous ceux qui se sont toujours demander à quoi ressemble l’intérieur d’un dslam (en l’occurance ici ce sera un BAS) voici quelques images et des explications qui vont avec.

On peut se poser des questions – parfois – sur les délais pour la construction de sa ligne adsl, sur son fonctionnement, sur “qui fait quoi ?, etc.

01


et au niveau du répartiteur général

02

et un plot de renvoi sur le symétrique du Répartiteur Cuivre Opérateurs (RCO) situé dans la salle répartiteur, le RCO lui-même étant situé dans la salle dégroupage. Cette continuité métallique s’effectue via la pose de jarretières

03

dont le nombre (et donc les possibilités de gourrance) varie en fonction de la configuration du site.

Le RCO (qui est le point frontière de responsabilité entre FT et les opérateurs alternatifs, cf. Site ARCEP ) et son miroir en salle répartiteur sont déjà précablés, tout comme la liaison entre le plot de renvoi sur le RCO et le DSLAM qui est à la charge de l’opérateur alternatif.

Bref, en matière de dégroupage, tout le gros du travail est effectué en amont avec le précablage au niveau du RCO et de son miroir, et entre le RCO et le DSLAM. L’opération de dégroupage proprement dite ne concerne que FT qui va donc effectuer la construction nécessaire de l’accès entre un plot sur une réglette abonné et un plot sur le miroir RCO.

Sachant que la plupart des répartiteurs ne sont pas “habités”, c’est à dire disposant en permanence au quotidien de personnel dédié pour effectuer les opérations de cablage. C’est ainsi que sur la plupart des répartiteurs, les opérations de cablage sont fonctions des tournées programmées par les unités locales de FT, et donc de leur charge de travail dans la mesure où le dégroupage ne relève pas du Service Universel.

> pour DP c’est pareil sauf que cohabitent a la fois les basses frequence
> utilisée pour la voix FT et les hautes frequence DSL

En dégroupage partiel, c’est la même ingénierie qu’en total, sauf que vient s’intercaler entre la réglette abonnés et le RCO le passage par un rack de filtres (en attendant la mise en oeuvre de réglettes filtrantes, sachant que l’expérience n’est pas super probante) avec une entrée et deux sorties : basses fréquences => jarretièrage vers le plot sur le répartiteur dédié au service téléphonique / hautes fréquences => jarretièrage vers le plot de renvoi sur le symétrique du RCO.

> je pense que cela dure quelques minutes

D’après l’ARCEP dans le cadre du calcul des coûts du dégroupage, c’est plié en une vingtaine de minutes. D’après FT qui conteste cette analyse, c’est plutôt une heure.”

Publié le 16 juin 2009 Source :

5 commentaires sur “Images insolites : Maman, comment ça marche un dslam ?”

  1. Voilà pourquoi on parle souvent de la toile en parlant d’internet, car pour le maillage, il n’y a rien à envier aux arachnides.
    JP4U :aprove:

  2. Wouhaaaaa, et moi qui engeule les opérateurs parce qu’on est dégroupé qu’à moitier, en faite ils ont déjà fait un sacré boulot ^^ Allez les gars, plus que 1 500 000 connections de fils à faire :clown:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *