Quand Slotin “taquinait le dragon par la queue” …

C’était le 21 mai 1946.
L’expérience avait déjà été réalisée avec succès à plusieurs reprises.

accid_los_alamos_2

Slotin répétait cet essai déjà si souvent réalisé avec succès, pour préparer la seconde expérience atomique qui devait avoir lieu dans les eaux de l’atoll de Bikini, dans le Pacifique, quand, soudain, le tournevis lui échappa. Les deux hémisphères remplis du produit critique se rejoignirent trop vite et une clarté bleuâtre, aveuglante, envahit la pièce. Au lieu de se baisser pour se mettre à l’abri, Slotin, de ses deux mains, sépara les deux moitiés, arrêtant ainsi la réaction en chaîne. Son geste sauva la vie des sept autres hommes présents dans la pièce. Slotin sut aussitôt que cette dose excessive de radioactivité entraînerait sa mort, mais, pas un instant, il ne perdit la tête. Il dit à ses collègues de reprendre les places qu’ils occupaient au moment de l’accident, et fit au tableau un croquis précis destiné à permettre aux médecins d’établir à quelle quantité de radiations chacune des personnes présentes avait été exposée.

Tout en attendant au bord de la route la voiture qui devait les conduire à l’hôpital, Slotin s’adressa à Al Graves, le savant le plus gravement atteint par les radiations après lui-même, et lui dit avec calme : « Vous vous en sortirez mais, moi, je n’ai pas la moindre chance. » Il disait vrai. Neuf jours après, mourait au milieu de souffrances terribles celui qui avait déterminé expérimentalement la « masse critique » de la première bombe atomique.

Source : http://www.dissident-media.org/infonucleaire/1000_soleils.html

JP4U

Publié le 28 mai 2009 Source :

3 commentaires sur “Quand Slotin “taquinait le dragon par la queue” …”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *