Souffler le chaud et le froid…

C’est assez paradoxal mais c’est possible, comme le montrent les tubes vortex ou de Ranque-Hilsch  (découvert par Georges Ranque en 1922 et breveté en 1931, et amélioré par Hilsch en 1946) utilisés aujourd’hui dans diverses industries.

Aspect d'un tubr de Ranque
Aspect d'un tube de Ranque

Fonctionnement :

On n’a pas encore totalement élucidé le principe de fonctionnement de ce tube qui semble contredire le second principe de la thermodynamique, laissant à supposer qu’il est impossible de refroidir un corps froid grâce à un autre plus chaud sans dépenser de l’énergie.
L’air injecté tangentiellement crée par effet vortex un écoulement tourbillonnaire extrêmement rapide (un million de tours par minute) et est freiné par une valve conique. L’échange de chaleur avec l’onde produite en retour refroidit l’air réfléchi.


Il doit être alimenté en air comprimé (5 à 10 bars) très sec et propre. Fabriqué dans des dimensions de 10 à 30 cm de long et d’environ 1 cm de diamètre, il atteint une différence de température de 70°C entre l’air entrant et le côté froid. Dans ces conditions, la puissance frigorifique est de l’ordre de 2 500 kcal/h.

vt_anim

Il peut fonctionner avec n’importe quel gaz qui ne se condense pas aux températures produites.
Il peut être utilisé partout où est nécessaire un refroidissement sans contact (usinage, test de composants électroniques, fabrication du chocolat,etc…). Par contre, le système (compresseur+tube) est beaucoup moins efficace en termes d’énergie que les groupes réfrigérants classiques.

Plus d’informations : http://quanthomme.free.fr/qhsuite/ranque.htm

JP4U

Publié le 29 mai 2009 Source :

1 commentaire sur “Souffler le chaud et le froid…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *