Vocabulaire informatique belge



Histoire de changer un peu, mais Flepi aura le dernier mot pour accepter ou non, je vous propose un article sans image ni vidéo.
Les anglo-saxons ont créé un suffixe pour désigner divers composants de l’informatique. Il s’agit de « WARE ». On a ainsi le hardware pour le matériel informatique, le software pour tous les logiciels, le shareware pour les logiciels requérant une participation financière et le Freeware pour les logiciels entièrement gratuits.
Les belges ont jugé utile de compléter ce vocabulaire informatique.

Lire le résultat dans la suite.

Un ensemble d’écran de veille : un dortware
Un logiciel antivirus : un mouchware
Un logiciel de classement : un tirware
Un logiciel de copie : un mirware
Un logiciel de merde : un suppositware
Un logiciel de nettoyage du disque dur : une baignware
Un logiciel de préparation de discours : un oratware
Un logiciel de vote électronique : un isolware
Un logiciel de compression de données : un entonware
Un logiciel pour documents en attente : un purgatware
Un logiciel très compliqué : un assomware
Un réseau local d’une entreprise : un coulware
Un serveur de réseau : un abreuware
La poubelle de Windows : un dépotware
Le logiciel pour se défouler : un exutware
Une encyclopédie sur PC : le saveware
Une messagerie rose sur internet : un trotware
Un logiciel casse gueule : une patineware
Un logiciel de la NASA : un trou n’ware
Une réunion des responsables informatiques : un tupperware

Et enfin, le plus important dans la conjoncture actuelle :

Un logiciel d’aide à la demande d’augmentation de salaire : un Vatfaireware !

Publié le 13 novembre 2010 Source :

4 commentaires sur “Vocabulaire informatique belge”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *